Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 09:30

 

La galerie Tampopo d'Avignon présente jusqu'au 28 avril quatre œuvres de Karine Debouzie qui nous propulsent dans un univers que nous croyons connaître: le corps humain :

« Cellule d'isolement », grande structure en latex dans laquelle nous sommes invités à entrer, « Nodules », dont le rouge évoque Baudelaire comme elle le propose sur son site http://mouture.fr/

18-04-10-2-004-copie-1.jpg


« Flux magnétique », créé pour l'exposition symbolise le fluide, l'écoulement, et enfin « Identité », construit sur le mode du portrait judiciaire en renvoyant vers les recherches actuelles, qui fouillent l'identité profonde de l'humain.

 

18-04-10-2-010.jpg

 

Karine Debouzie vit et travaille à Avignon depuis 2004, mais c'est sa première exposition dans cette ville. Après des études de photographie à l'école nationale d'Arles, elle a commencé à mettre en scène ses photographies, puis les installations sont devenues le centre de son travail et sont sorties en extérieur. Elles prennent ici un nouveau rapport à l'espace et elles se télescopent et se répondent dans ce local exigu. Elles nous renvoient à ce corps qui est tout à la fois enveloppe et rapport au monde extérieur. L'intérieur prend forme et matière, pour devenir entité, dans toute la violence de son existence dévoilée.


18-04-10-2-009.jpg


Galerie Tampopo, rue du Chapeau Rouge – Avignon – les samedis et dimanches

de 10h à 12h et de 14h à 16 h. ; et sur rendez-vous.

Partager cet article

Repost 0

commentaires