Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 19:17

frise

     

Le rendez-vous annuel au cloître Saint Louis en 2014 : Image par images

 

L’exposition annuelle vise à mettre à l’honneur des artistes qui revêtent un caractère innovant, original et contemporain et à créer une rencontre avec le public. Cette année le choix de l’association se porte sur un artiste particulièrement singulier, d’une part dans son médium artistique, l’animation, d’autre part dans son inspiration : Sébastien Fau à qui la MAC’A a donné carte blanche pour une exposition monographique : Image par images.

Le comité de sélection a particulièrement apprécié la qualité de sa pratique artistique mais a également été conquis par le caractère tout à fait « artisanal » de son travail ; Sébastien Fau n’utilise pas l’outil numérique pour créer des images mais les techniques traditionnelles de dessin, peinture, collage, sculptures, alors que dans son domaine, le recours à la technologie numérique est généralisé. La grande vitalité et le caractère « pluriel » de l’artiste a conduit l’association à envisager une exposition personnelle. L’édition 2014 sera donc une exposition rétrospective dont fera partie : Rendre le souffle, œuvre récemment acquise par la commune de résidence de l’artiste, Rochefort du Gard, dans le cadre du 1% artistique


Untitled-2.jpgImages extraites du film d'animation "Rendre le souffle"

 

Sébastien Fau un artiste protéiforme entre la technologie et la plume

 

Sébastien Fau est un artiste protéiforme dont le terrain de jeu est infini. Pétri de créativité, son parcours l’a naturellement dirigé vers les arts plastiques. Après une formation aux Arts Décoratifs de Strasbourg, il a fait les Beaux Arts à Saint Étienne, Marseille et Bristol. Il a commencé par la peinture et le dessin, cependant il lui manquait une dimension pour s’exprimer. Il s’est alors tourné vers l’animation et semble avoir trouvé sa voie dans les images animées. D’une originalité et d’un talent certains, Sébastien Fau a rapidement percé dans le métier et travaille sur des productions d’envergure durant lesquelles il apprend beaucoup des rencontres avec les professionnels de la télévision et des médias.

 

Le stop motion

 

Sébastien Fau utilise la technique du dessin animé (stop motion) pour insuffler le mouvement à ses œuvres et leur donner une vie propre à travers ses films.

 

"Le plus ancien film d’animation en volume connu est Les allumettes animées d’Émile Cohl en 1908 ;

 

Parmi les films récents plus connus du grand public utilisant ces techniques, on peut citer Le sens de la vie pour 9 dollars 99 de Tatia Rosenthal, Les Noces funèbres de Tim Burton. L’animation en volume ou animation image par image (stop motion et go motion) est une technique d’animation permettant de créer un mouvement à partir d’objets immobiles.

 

Le concept est proche de celui du dessin animé : une scène (en général constituée d’objets) est filmée à l’aide d’une caméra capable de ne prendre qu’une seule image à la fois (c’est une photographie sur pellicule de film). Entre chaque image, les objets de la scène sont légèrement déplacés. Lorsque le film est projeté à une vitesse normale, la scène semble animée. On bouge un peu le sujet lors de la prise de vue, dans la direction du mouvement que l’on veut représenter : c’est le go motion." Wikipédia

 

De nos jours, cette technique a tendance à être remplacée par l’animation 3 D parce qu’elle est très contraignante. Sébastien Fau reproche à la 3 D sa froideur et ne travaille que par la technique image par image à partir d’œuvres plastiques.

 


Capture_00028-1.JPGImage extraite de du Film d'animation "Look up" Clip du Peuple de l'Herbe

 

 

De l’œuvre plastique au film à l’œuvre plastique : l’exposition Image par images

 

Dans sa pratique habituelle de l’animation, l’artiste crée des dessins, peintures ou sculptures qui servent de supports aux films. La technique utilisée implique la destruction de l’œuvre plastique à des fins audiovisuelles. C’est ce processus fatal que l’artiste tente d’enrayer et c’est bien le propos de cette exposition: offrir au regard à la fois des films d’animation et des œuvres plastiques, non pas comme des outils servant de décors aux films mais plutôt comme un prolongement de l’œuvre audiovisuelle, à moins que le film soit le prolongement des œuvres plastiques.

 


sculpture-totem.jpg

Sculptures bois et verre dans l'atelier de l'artiste

 

 

Au cœur du processus de création

 

Résolument passionné par l’art, Sébastien Fau accorde beaucoup d’importance au partage et à la médiation et cet élément a également été déterminant dans le choix de la MAC’A. En effet, le plasticien-réalisateur a animé plusieurs ateliers notamment au château d’Espeyran ou il était invité à travailler avec des jeunes en 2013. Durant l’exposition à St Louis, il animera plusieurs ateliers de pratique de l’animation et des visites guidées de l’ exposition. Des ateliers ludiques ponctueront la découverte de l’exposition car pour l’artiste l’art ne se prend pas au sérieux et la création est partout.


  Photos de l'artiste

Partager cet article

Repost 0

commentaires