Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 09:06

Dans le cadre des Hivernales de la danse contemporaine, l'artiste coréen Lee Ufan est invité pour une exposition à la Maison Jean Vilar, du 25 février au 3 mars 2012. Le danseur et chorégraphe Jonah Bokaer  a créé un solo inspiré par son oeuvre, à la demande du  musée Guggenhein de New-York, On Vanishing. Ce solo sera performé tous les jours, sauf le mardi 28 février, à 13 heures en parallèle avec cette exposition, sur la musique One de John Cage, exécutée en direct par Loren Kiyoshi Dempster. Un double évènement donc, à la mesure de ce que sont ces hivernales de la danse. 

 

24-02-2012-001.jpg

  Photographie MAC'A

 

Lee Ufan a étudié la poésie, la peinture et la calligraphie. Il membre fondateur du groupe Mono-ha, né au Japon dans les années soixante.  "L’origine du mot est Mono : chose ou objet ; Ha : école ou groupe. Les artistes du groupe lors de leur première exposition en avril 1969 proposent de réapprendre " à voir le monde tel qu’il est, sans en faire l’objet d’un acte de représentation qui l’oppose à l’homme ". L'influence du Mono-ha sur l'art contemporain japonais est presque aussi importante que celle de son prestigieux prédécesseur, Gutaï.  Comme d’autres groupes qui lui furent contemporains en Europe et en Amérique, le Mono-ha tente de remettre à plat les données mêmes de l’art et de sa pratique. Les artistes qui y furent associés avaient des préoccupations moins formelles que métaphysiques ; ils insistaient volontiers sur le caractère expérimental de leur travail et allaient jusqu’à remettre en cause le bien-fondé de l’acte de création lui-même. Wikipedia

"Une œuvre d'art est un site où les lieux de faire et de non faire, de peindre et pas peindre, sont reliés pour faire en sorte de résonner mutuellement " . Lee Ufan

 

Une rencontre proposée avec les créations chorégraphiques de l'invitée d'honneur des Hivernales, Catherine Diverrès, qui a suivi, au Japon l'enseignement de Kazuo Ōno, maître incontesté du Butô. Ce mouvement de danse est né au Japon dans les années soixante, lui aussi, en rupture avec les traditions japonaises. Il très lié au shintoïsme, et donc à l'introspection, la relation au monde.

 

Tout le programme des Hivernales sur leur site : http://www.hivernales-avignon.com

Vernissage de l'exposition Lee  Ufan, le vendredi 24 février à 18h30

Maison Jean Vilar

Rue Mons - Avignon

 

Textes de Lee Ufan sur le site du musée d'art contemporain Fernet Branca ICI,

extraits de son livre "Un art de la relation" - Chez Actes Sud.

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires