Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 00:46

Un jour avant le vernissage, Daniel Grobet règle encore les équilibres, les derniers ajustements sont indispensables, les équilibres sont précis, mais sensibles, le mouvement les fait vivre, mais il peut aussi les faire chavirer. À force de défier les lois de la pesanteur et de la dynamique, Daniel Grobet se joue de nos certitudes et de nos repères, il nous faut accepter de regarder les choses d'un œil neuf, repenser notre rapport à la matière, le métal ici se fait légèreté, au poids car le volumineux surmonte le frêle, et ce qui devrait être immobile se meut avec une grâce toute aérienne.

 

Le rez de chaussée est consacré à l'œuvre figurative (1988 - 1993), des pièces ludiques, inspirées de numéros de cirque.

2010 Trajectoires Daniel Grobet

 

La grande magicienne

Un grand chandelier, les bougies en brûlant font que la boîte s'ouvre, libérant une boule que la grande main accueillera en bout de course.

11-03-10-023.jpg

 


 

Nestor

11-03-10-034.jpg

 

 

Il tient aussi une boule dans sa main, mais celle-ci est remplie d'eau. En se retournant, l'eau s'écoule et Nestor s'allonge.

 

L'arbre à œufs, tient une place à part par sa fantasmagorie et son air échevelé.

11-03-10-005.jpg

 

« C'est une commande d’une collectionneuse d’œuf qui désirait un présentoir original, laissant au sculpteur toute liberté de composition, jusqu’à découper son tapis pour que le tronc de l’arbre apparaisse comme s’il était planté dans son salon. Sur les branches reposent une centaine d’œufs de toutes sortes et de toutes les couleurs, notamment, un œuf d’autruche, qui contient du sable. En retournant cet œuf percé, le sable s’écoule en libérant du poids. Ainsi, l’arbre se met doucement en mouvement, faisant basculer la poule picorant dessous qui pond à son tour un œuf. » Texte tiré du descriptif de l'exposition, par étage, établi par l'artiste.

11-03-10-037.jpg


Les Sœurs Valentine, Yoko et Yakik, Strapontin, Tandem, le garçon de café , les ombres... sont les noms évocateurs des autres œuvres exposées au rez-de chaussée.

Au second étage : les attrape- feu qui ont fait l'objet d'un autre article ICI

Enfin au premier étage : « sensibles équilibres », qui sont les créations plus récentes, feront l'objet d'un futur article.

 


11 03 10 030

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires