Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 10:16

La première édition de cette manifestation a eu lieu des 24 et 25 novembre 2012 et elle a pleinement rempli ses objectifs : établir des liens entre les artistes et entre les artistes et le public. Plus de 4000 visites en deux jours, le public était au rendez-vous et a salué l'accueil réservé par les artistes.

 

 

37 artistes ont participé à l'édition 2012:

 

ACA (Atelier coopératif artistique)

Kruch Violaine -Legris Marvins- Pelisson Aurore- Polo 51.67- Roots Art- Stepeck Romain -Stesuna -Tresson Olivier

 

Atelier Curiosités

Dominici Véronique

Duval Anne

 

Ateliers du Rhône

Cadart Virginie

Chevalier Nicolas

Dabadie-Fabreguettes Christine

Dusto

Natinath

Phily Myriam

Sanchez Cécile

Thomas Ghislaine

 

 

Beillard Claire

Belay-Benoit Martine

Beraud Hirshi Elisabeth

Courset Hélène

Daniloff Boris

Dautier André-Yves

Debouzie Karine

Duchêne Catherine

Faury Matthieu

Formet Philippe

Gaspard Perrine

Lévy M Agnès

Maya

Migliaccio Pietro

Prenant Véronique

Spatafora Xavier

Tartarotti Margaux

Tessier Jeanbernard

 

 

 

 

Le travail de six mois de la MAC'A en collaboration avec les artistes -Karine Debouzie et Pietro Migliaccio ; le soutien de la ville d'Avignon pour la communication, la couverture médiatique et notamment par le journal "La Provence" ; tout a concuru au succès de ces portes ouvertes qui  a dépassé nos espérances.

 

Il en reste quelques photos :

 

A-A-A-2012-7.jpg

 

 

A-A-A-2012-1.jpg

 

 

 

A A A 2012 6


 

A A A 2012 2


 

A A A 2012 3

 

 


A A A 2012 5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A A A 2012 8


 

Plus de photos dans l'album consacré à l'évènement.

 

Les artistes témoignent:

 

" avec des moments si denses que je ne pouvais pas compter ni bouger dans l'atelier"

  "+ de 250 visiteurs tous contents de ce partage des très belles rencontres, des questions sur notre travail des explications, des émotions"

  'J'ai pris un réel plaisir à expliquer mon travail, dans une ambiance très chaleureuse, avec des questions intelligentes...  Mais ce sont surtout les commentaires des artistes qui m'ont fait plaisir. Très heureuse en particulier de l'occasion de découvrir certains d'entre eux que je ne connaissais pas encore et d'avoir pu avoir avec eux des échanges enrichissants sur nos travaux respectifs."  "

  "...ce qui m'a frappé: la jeunesse du public en grande demande de SENS dans un monde dur  difficile à tous les niveaux et surtout en perte de sens.Les remerciements sincères et profonds  de ces personnes en quête de LUMIERE , d'espoir  d'échange de PARTAGE"

"Ce week end nous  avons eu les retombées du travail fourni... et je pense que ça va continuer !Je souhaiterais que nous ne nous en arrêtions pas là, maintenant que nous nous sommes "TOUS" rencontrés,  mettre en place des projets collectifs, ambitieux, afin que les plasticiens Avignonnais deviennent  visibles et présents dans cette ville."


 

Alors... à de prochaines rencontres !

 

 

le site : www.avignonateliersartistes.org

Partager cet article

Repost0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 14:22

La sortie du 10 novembre s'est achevée par la visite de l'atelier qu'Anne Saligan partage avec Marie-Christine Béguet à Roquemaure, le 8BIS.

 

"Le 8 BIS est certes un atelier d'artistes, un lieu de production, mais c'est aussi 70 m² de galerie à 20 km d'Avignon.

Si nous ne sommes pas galeristes, nous souhaitons faire vivre ce lieu artistiquement, le partager avec d'autres plasticiens et utiliser ainsi pleinement son potentiel de monstration." sur le site d'Anne Saligan : http://saligann.id.st

 

10-11-2012-050.jpg

 

 

 

 

 

mod_article57645663_5075cea8be422.jpg

 

 

 

 

 

L'exposition occupe le rez-de-chaussée et sous le titre de

"Courage; Fuyons !" présente le travail de 9 artistes :  

Renaud Bargues, MC Béguet, Yasmine Blum,

Boris Daniloff,Sébastien Fau,

Susanna Lethinen,Bérénise Molière,

RNST et Anne Saligan.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Anne Saligan a choisi d'abandonner une activité lucrative pour se lancer dans l'aventure artistique. Cette artiste exigeante s'exprime à travers des techniques diverses, du dessin à la gravure en passant par la peinture, tout en revisitant ces techniques. Ses recherches ne portent pas que sur les procédés mais aussi sur des thématiques qu'elle intègre à un univers personnel fort, et nous promène depuis le monde de l'enfance, la nature et sa poésie

 

Ateliers-2028.JPG

 

jusqu'à la violence de notre société.

 

Ateliers-2029.JPG

 

L'atelier proprement dit -  à l'étage .

 

La richesse de son univers laisse pressentir de nouvelles pistes, de nouvelles séries où la poésie des sujets et de leur traduction par l'artiste n'aliènera jamais la puissance du propos.


NB  : Anne Saligan fait partie des artistes retenus par la Mairie de Rochefort du Gard pour décorer les nouveaux locaux de l'Hôtel de ville, voir l'article ICI, 

 

 

Déjà un nouvel évènement est en préparation et l'appel à exposer est lancé aux artistes qui sont intéressés par ce projet, sur une toute nouvelle thématique :

"LES RELIQUES DE L'AMOUR" :

 

"C'est en 1868 que les reliques de Saint Valentin, The lovers' Boss, arrivèrent à Roquemaure. Depuis, chaque année impaire, la ville retrouve son visage du XIXème siècle pour commémorer l événement et devient « la cité aux légendes d'Amour »...

Cette année 2013, pas de festival dans les rue de Roquemaure mais le 8 BIS, résolument ancré sur son territoire et dans le XXIème siècle prend le relai."

 

Rendez vous est pris pour 2013.


Partager cet article

Repost0
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 14:29

Samedi 10 novembre 2012 c'est devant le  nouvel Hôtel de Ville de Rochefort du Gard que le groupe des visiteurs de la MAC'A s'est retrouvé.

 

 

10 11 2012 007

 

L'édifice relie trois anciens bâtiments : le "château", la filature de soie et l'école maternelle grâce à une construction contemporaine. Pour accueillir le public et donner une âme à cet ensemble, le maire Patrick Vacaris et son équipe a choisi de faire appel à des créateurs contemporains. Après étude d'une vingtaine de dossiers, ce sont finalement trois artistes locaux qui ont été choisis.

Dès l'extérieur ce sont les lettres de "Liberté - Égalité - Fraternité " sculptées par Raphaël Mognetti qui accueillent les administrés et les visiteurs, sculpture réalisée dans le cadre du 1%. A l'intérieur la main tendue de Xavier Spatafora et trois peintures d'Anne Saligan décorent le grand hall.

 

 

Rochefort---artistes-2.jpg

 

 

Anne Saligan est Rochefortaise et a installé son atelier à Roquemaure, au 8BIS. Ce sont trois de ses oeuvres qui ont été retenues pour décorer l'Hôtel de Ville de Rochefort, trois déclinaisons d'images reliées au monde du rêve et de l'enfance, jouant sur la transparence par dilution du fusain ou de la couleur.

Xavier Spatafora est Avignonnais et ses dessins au bic noir sur verso d'affiches ont, malgré la fragilité du trait, la force des sujets traités, animaux en voie de disparition, la main tendue, la main qui relie, la main qui fait l'homme.

Raphaël Mognetti travaille à Avignon et sculpte le métal. Le mouvement qu'il confère à ses personnages, souvent en  équilibre "limite", comme suspendus, il le transpose ici dans une écriture sinueuse, aérienne qui transforme élégamment les mots trop souvent figés sur les frontons des édifices publics.

 

Pour retrouver le travail de ces artistes :

le site d'Anne Saligan : saligann.id.st

   "        de Xavier Spatafora : xscreations.magicrpm.com

et sur ce blog : Xavier Spatafora parle de son travail

Visite de l'atelier de Xavier Spatafora

et sur ce blog toujours , plusieurs articles ont déjà fait part du travail de Raphaël Mognetti :

Hommage à Calder – Fondation Pierre et Poppy Salinger

Envolées statiques en gare TGV d'Avignon

Raphaël Mognetti "Prendre le large"

Partager cet article

Repost0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 17:26

 

Le Musée de la Poterie méditerranéenne  propose :

 

  • un fonds de terres cuites de Saint-Quentin-la-Poterie représentant, sur plusieurs siècles, l’activité potière du village, essentiellement utilitaire avec ustensiles de cuisine, pipes en terre, carreaux…

St-Quentin-la-Poterie.jpg

  • un fonds important de céramiques du pourtour méditerranéen : Maghreb, Crète, Turquie…

 

043-St-Quentin-G.Giona.JPG

  • une exposition temporaire consacrée à « L’Esprit Vallauris : les potiers artistes des années 50 » et présentant une centaine de pièces de Pablo Picasso, Roger Capron, Madoura, Georges Jouve, Lurçat…

St-Quentin-la-Poterie-Christine-Ulh.jpg

 

Art.Bosc :

 

Le Château de Bosc à Domazan : à l'origine château de plaisance, a été construit au XIXème siècle par un armateur marseillais ; depuis 10 ans, les propriétaires actuels développent :

 

  • un domaine viticole, classé en bio depuis 1 an
  • un musée du vélo et de la moto
  • une exposition d’art contemporain (Art.Bosc) dans le parc et des salles du château
Sculptures Château de Bosc

sculptures de Dominique Coutelle, Jean-Pierre Moscovino, Serge Guiran, Jordi, Alain Clément, Thomas Lardeur…

 

065.JPG

 

ainsi que des peintures sélectionnées par la galerie Petit-Jean de l’Isle-sur-la-Sorgue.

 


 

Le groupe au château deBosc

 

Le groupe au château de Bosc.

Partager cet article

Repost0
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 09:54

Le sculpteur Etienne Viard a bien voulu accueillir un groupe de la MAC'A, dans son atelier, à Venasque, un dimanche après-midi, pour nous parler de son travail. Nous avions déjà pu avoir une visite guidée de son exposition "Acier",  organisée par le Conseil Général de Vaucluse, dans la cour de la Chapelle Saint-Charles - l'article ici.


 

07-10-2012-044.jpg

 

 

Lorsque les plaques ou les barres arrivent à l'atelier, l'acier est noir, couvert de scories. Elles sont découpées puis travaillées à chaud, sur la forge ou au chalumeau, pour prendre les formes imaginées par l'artiste et concrétisées dans une  maquette. La forme est déterminée par l'urgence du geste, dans un métal malléable, peu importent les défauts à ce stade.

 

  07 10 2012 042

 

 

 

07-10-2012-038.jpg

 

Etienne Viard derrière une sculpture après sablage et avant qu'elle ne rouille : elle a une couleur grise dure et sans âme. Le sablage débarrasse l'acier de ses scories et lisse la surface qui ne doit présenter aucun défaut, les arrêtes vives viendront couper la lumière.

 


 

 

07-10-2012-030.jpg

 

Les sculptures sont de petite taille, de taille moyenne - comme celles qui ont été exposées à la chapelle Saint Charles, plus rarement de très grande taille. La taille peut être déterminée par la nécessité de cacher les points d'ancrage, les soudures.

 

Les formes sont inspirées de la nature, des sensations qu'elles inspirent à l'artiste lors de ses marches. La sculpture semble ondoyer dans l'eau ou s'envoler dans les airs, se détacher du sol où elle repose sans lourdeur. Elle peut sembler aussi au bord de la chute, et pourtant l'équilibre est toujours stable, avec ou sans socle.

 

 

07-10-2012-048.jpg

 

 

 

 

Les sculptures destinées à l'intérieur gardent la couleur noire du métal.

 

07-10-2012-064.jpg

 

Une sculpture présentée dans la galerie de l'artiste, un peu plus haut dans le village. Ici on voit bien l'opposition entre le noir d'une sculpture intérieure et la chaleur de la rouille d'une sculpture d'extérieur.

 

Etienne Viard est tombé amoureux du métal, et malgré la réticence du corten, il n'a de cesse de  le tordre,  le courber, le plier pour créer ces formes aériennes, ondulantes,  et qui semblent si légères. Quitte à en arriver à haïr ce matériau hostile, seule compte pour l'artiste la forme recherchée, pure de tout effet décoratif, qui puisse faire oublier la raideur initiale de l'acier.

 

Le site de l'artiste : http://www.etienneviard.com/

 


Partager cet article

Repost0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 07:44

Pour la première sortie de la saison 2012-2013, organisée par la dynamique équipe de l'association, le Lycée Agricole François Pétrarque nous a ouvert ses portes.

Il s'agissait de découvrir l'un des fleurons de l'architecture contemporaine, la ville d'Avignon en compte peu, mais ici nous sommes en face d'un chef dœuvre de conception et de réalisation. Il faut dire que les architectes qui ont œuvré à ce projet :

 

 

15-09-2012-lumix-006.jpg

 

 

s'inscrivent dans la filiation de Le Corbusier et ont recherché ici à créer une architecture fonctionnelle, à l'échelle humaine, et qui tienne compte des contraintes locales : le mistral, le soleil  et enfin la proximité de la Durance avec ses inondations - un réseau de redristribution de l'eau, avec gargouilles et cônes de récupération, a été mis en place.

Le bâtiment, achevé en 1969 a été classé à l'inventaire des Monuments Historiques dès 1989, et l'on note bien des rapprochements  avec le Monastère de la Tourette .

 

15-09-2012-lumix-014.jpgMadame Recubert, enseignante au Lycée, guidait cette visite et montre ici le plan de l'établissement représenté dans ce bas-relief. On le constate, le plan est très original et les différents bâtiments s'articulent en ailes de moulin,  l'alternance de petites stuctures permet de couper le vent.


Les salles de cours, en bas, sont autant de petites unités séparées par des patios,

 

15-09-2012-lumix-035.jpg

 

la végétation alterne avec le béton, partout les murs agissent en coupe-vent et les fenêtres sont protégées par des panneaux "brise-soleil". Grâce à eux, tout l'établissement est éclairé, partout, par la lumière naturelle, sans qu'elle ne soit, jamais, une gêne.

 

15 09 2012 lumix 038-copie-115 09 2012 lumix 042

 

 

  Ici , l'escalier de l'internat au fond du jardin ;
 et à droite, une vue latérale de l'Internat et de la cheminée de la chaufferie.


 

 

Le matériau est donc le béton, mais le béton brut de décoffrage, gardant  l'empreinte du bois,

 

 

15-09-2012-lumix-020.jpg

 


 

Le groupe de la MAC'A sur les toits,

 

15-09-2012-lumix-056.jpg

 

en premier plan un demi-cône brise soleil.


 

L'après midi, la découverte du patrimoine architectural contemporain nous a conduits à travers Agroparc, qui devient au fil des constructions et installations un vrai pôle scientifique, économique, mais aussi culturel, pour la ville d'Avignon.

 

15-09-2012-lumix-046.jpg

 

On aperçoit Agroparc derrière le gymnase du lycée Pétrarque, à droite le bâtiment du Grand Avignon.

Partager cet article

Repost0
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 10:59

L'exposition à la galerie 16/10 se prolonge au mois d'août, Karine Debouzie recevra les visiteurs sur rendez-vous :

 

Galerie 16/10, 10 rue du portail Magnanen - Avignon
Visites sur rendez-vous au +33 6 52 18 99 07

 

L'installation "Evolucyte" s'y propage durant toute la durée de l'exposition :


 

15-06-2012-007.jpg

 

 

 

Les bulles de latex colonisent les murs, le sol et le plafond de la galerie. Les bulles, il faut les percer pour que le latex prennent une surface lisse. Mais ce n'est pas seulement cela, il y a un petit côté science-fiction avec cette colonie, mi-organes, mi-organismes que l'on pourrait presque croire vivants. Le vivant n'est jamais loin dans l'œuvre de Karine Debouzie, notre corps en est au centre, l'enveloppe et la chair,  tous nos composants, ceux qui restent et prennent leur indépendance,


 

15-06-2012-002.jpg

 

pour mieux nous représenter.

 

Autre lieu, la cour des Archives Municipales avec l'exposition "Hyper . corps" , visible encore jusqu'au 10 août 2012. Ici elle partage le lieu avec un autre artiste avignonnais, Matthieu Faury.

 

21-06-2012-004-copie-1.jpg

 

 

Le projet est présenté ainsi :


"Qu’y a-t-il sous la peau ?
Qu’y a-t-il dans nos gênes ?
Le corps est comme l’univers, il est encore plein de territoires à découvrir et explorer.
La comparaison n’est pas anodine : la ressemblance entre la série d’images médicales présentées par Karine Debouzie et les images spatiales est extrêmement frappante. 2012, odyssée du corps.
Comme toujours on découvre l’infiniment grand au fond de l’infiniment petit.
Un autre monde assurément, où il serait aussi possible pour l’homme d’être enceint.
Au delà des images et de la matière, les mots et les concepts prennent maintenant un sens nouveau.
Carnation/incarnation résonnent dans le travail de Karine Debouzie, Création/procréation dans celui de Matthieu Faury. La connaissance et l’éthique croisent le chemin de l’art."

 

La confrontation peut déranger, mais elle questionne, c'est bien l'essentiel.  Le choix d'un esthétisme froid, le noir et blanc, l'aspect métallique... permet  la distance par rapport à des questions profondes, fondamentales et souvent douloureuses, sur notre identité sexuelle, notre identité en tant qu'être humain.

 

 

Exposition du 13 juin au 10 août 2012
Karine Debouzie & Matthieu Faury
Cour des Archives municipales

Partager cet article

Repost0
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 18:42

Comme chaque été Le Conseil général de Vaucluse organise une exposition à la chapelle Saint Charles, dans la rue du même nom. Cette année c'est le sculpteur Etienne Viard qui présente ses oeuvres dans la cour,

 

 

ACG_VIGNETTE_150_1342612334.jpg

 

« Autodidacte, Étienne Viard s'intéresse d'abord à la céramique, puis, se consacre à la sculpture, travaillant notamment l'acier « corten ».

Chaque pièce est issue d'une longue réflexion consolidée par des dessins, des découpages, des maquettes en préalable à l'œuvre. L'acier en barre ou en feuilles épaisses est découpé puis modelé, puis plié à froid. Les lignes verticales dominent, fortes et souples, évoquant le végétal. Elles laissent s'insinuer la lumière qui rythme et souligne les volumes, ouvrant l'espace, vers l'horizontale.

L'acier « corten » est défini suivant la norme AFNOR (EN 10025-5:2005) comme un acier auquel un certain nombre d'alliages, tels que le phosphore, le cuivre, le chrome, le nickel, le molybdène, ont été ajoutés afin d'en accroître la résistance à la corrosion atmosphérique par la formation d'une couche auto-protectrice d'oxydes sur le métal de base sous l'influence des conditions atmosphériques. »

 

http://www.vaucluse.fr

 


22 07 2012 015

 

 

 

Dans ce lieu, les sculptures prennent pleinement leur place, jouant de l'ombre et de la lumière, mettant en valeur les équilibres et l'impression de mouvement. Etienne Viard s'inspire de la nature, pour créer à partir d'un métal rétif ces formes d'une étonnante légèreté, et qui semblent se poser  doucement sur le sol.



26 07 2012 023

 

Sans dessin préalable, Etienne VIard recherche la forme, le mouvement avec des maquettes en métal maléable. Ensuite un prototype en dur lui permettra de retrouver le geste premier qu'il faudra ensuite tenter de reproduire dans une structure monumentale, dans la forge grâce à des torsions à chaud.

 

26 07 2012 026

 

 

 

 

Le 26 juillet 2012, Marion MOLLARD, directrice-adjointe de la Culture au Conseil général a présenté cette exposition à un groupe de la MAC'A, 

 

 

26 07 2012 001

Partager cet article

Repost0
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 09:20

Extra-muros, à quelques pas des remparts, mais loin de l'agitation qui règne à l'intérieur, l'école de danse de l'avenue des Sources accueille le festival OFF et devient "Studio théâtre Avignon temps danse".

   

Perrine Gaspard, artiste avignonnaise, présentait son travail, en osmose avec le lieu :

 

425500_494737023874769_2053903627_n.jpg

 

sur les murs du hall, et le jour où je suis passée, sur le sol aussi, car le vent empêchait d'annexer l'extérieur,

 

21 07 2012 007

 

 

Une série de croquis, pris sur le vif de la danse, complétait les toiles et dessins que Perrine Gaspard avait choisi de présenter ici, portraits émergeant de la blancheur de la feuille en ombres diffuses, corps étirés, éclatés, gardant leur mystère profond, avec la couleur en point d'orgue.


 

21-07--2012-009.jpg

 

 

 

STUDIO THÉÂTRE AVIGNON TEMPS DANSE

Avenue des sources - 1, impasse Massena
84000 Avignon

t° 04 90 82 08 59

 

Le site de Perrine Gaspard : perrinegaspard.hautetfort.com/

 

En savoir plus sur l'expressionnisme contemporain : voir la page jointe ICI


Partager cet article

Repost0
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 17:19

In Street c'est un collectif de jeunes artistes, animé par Romain Le Liboux et Jules Barras,  qui a pour but de promouvoir les  arts urbains. Déjà en 2011, ils avaient voulu s'inspirer de la campagne d'affichage durant le festival OFF d'Avignon, mais trop discrètes sans doute, les oeuvres se sont retrouvées noyées. L'objectif 2012 était d'être plus présents, via la campagne d'affichage, mais surtout par une présence permanente dans plusieurs lieux, plus inhabituels pour l'art urbain à Avignon, que le parking des Italiens.

 

logo In Street

 

Parmi les lieux investis, ma liste ne sera pas exhaustive, la Galerie Tampopo, qui  acceuille des expositions temporaires, trois, quatre jours, l'objectif : que tous les artistes invités puissent exposer et y réaliser des performances, ici Kouka, le 13 juillet,

 

13-07--2012-012.jpg

 

 

À l'école Pouzaraque,devenue pour le  Festival Off   « l'École du Spectateur » - In Street redonne des couleurs à la cour avec la contribution du Gang de la Wool et d'Aurore Pelisson de l'ACA (autre collectif de jeunes artistes),


 

In-Street-a-l-ecole-Pouzaraque.jpg

 

Chifumi, en bas à gauche, a réalisé une fresque en papier collé et découpé in situ, une vraie prouesse ,


 

14-07--2012-004.jpg

 

 

 

Autre lieu, autre école devenu espace festivalier, "Présence Pasteur", rue du Pont Trouca, à la fois dans la rue,

 

 

 

16 07 2012 028

 

14 07 2012 018

16 07 2012 033


 

 

  

 

et dans la cour,

 

16-07--2012-008.jpg

 

 

 

 

16 07 2012 017Artistes invités :

Kouka - Paris

http://www.kouka.me

THTF - Lyon

http://www.thtfcollective.com

Benjamin Laading   - Paris

http://benjamin.laading.net

Chifumi - Mulhouse

http://chifumi.fr

Tony Weingartner - Strasbourg

http://www.isneyland.fr

Pablito Zago - Avignon

http://www.artistikkommando.com

ërell – St Etienne

http://www.flickr.com/photos/erell

Goddog – Avignon

http://latelierdegoddog.blogspot.com

Esem - Lyon

http://karimdesign.ultra-book.com/

Terak : (musique) - Lyon

http://www.youtube.com/user/terakbeatmaker/

Jonathan Dostert: (vidéo) - Lyon

http://www.flickr.com/photos/jo_dost/

 

 

Retrouvez In Street  :  http://www.facebook.com/pages/In-street-Avignon-Street-art-festival

 

et l'ACA : http://www.facebook.com/peinturefresh

les artistes de l'ACA :

 

Kat's Eye, Marvins Legris, AurorePelisson, Polo 51.67, Roots Art, Romain  Stepeck, Stesuna, Olivier Tresson.

  auxquels se sont ajoutés pour ces créations, Natinath,  www.natinath.com (ci-dessus à droite)

  et Nice Art Pochoiristes, www.nice-art.net 

  et d'autres à retrouver sur le profil FB de l'ACA.

 

 


16-07--2012-031.jpg

 

D'autres oeuvres un peu partout dans la ville et des rencontres, encore, notamment à la Galerie Tampopo, jusqu'à la fin du mois de juillet.

Partager cet article

Repost0