Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 08:44

Une nouvelle salle vient d'ouvrir au musée Calvet,  le 10 mai 2010,

 

09 0510 029

 

Consacrée à l'art du XXème siècle elle présente des oœuvres provenant des donations de Victor Martin en 1987, d'Émile Joseph Rignault en 1946  ainsi que de l'État. Les grands courants de la peinture du début du siècle et de l'entre deux guerre sont représentés, avec des toiles de Pierre Ambrogiani, Bonnard, Maurice Denis, Dufy, Laure Garcin, Albert Gleizes, Alfred Lesbros, Modigliani, Rouault, Soutine, Utrillo, Vlaminck ; ou plus contemporains comme Joe Downing, Colette Richarme...

Auguste Chabaud, installé à Graveson dans la dernière partie de sa vie est bien représenté avec plusieurs toiles provenant de la collection de Victor Martin.

09-0510-057.jpg

"Les arènes d'Arles" - A.Chabaud

 

La salle présente aussi "La femme en noir", qui avait permis à Ibrahim Shahda de remporter le prix de peinture du festival d'Avignon en 1958.

16-05-10-007.jpg

Samedi 15 mai 2010 : Nuit européenne des Musées

Partager cet article
Repost0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 08:56

 

Margaux Tartarotti expose jusqu'au 30 avril à la galerie associative du Parcours de l'Art, rue Bonneterie à Avignon.

Cette artiste d'origine italienne présente des travaux récents qui se répondent ici en parfaite harmonie. Dans un subtil travail de la matière elle met en lumière la fragilité de notre essence et de tout de ce qui nous entoure.


22-04-10-005.jpg

 

Les fils brisés ne soutiennent plus les structures qui se délitent. Et cependant, une grande force, étrangement, se dégage de ces lambeaux, prêts à se déployer.


22-04-10-003.jpg

 

 

L'artiste sera présente à la galerie les samedis.

22-04-10-006.jpg

Partager cet article
Repost0
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 09:30

 

La galerie Tampopo d'Avignon présente jusqu'au 28 avril quatre œuvres de Karine Debouzie qui nous propulsent dans un univers que nous croyons connaître: le corps humain :

« Cellule d'isolement », grande structure en latex dans laquelle nous sommes invités à entrer, « Nodules », dont le rouge évoque Baudelaire comme elle le propose sur son site http://mouture.fr/

18-04-10-2-004-copie-1.jpg


« Flux magnétique », créé pour l'exposition symbolise le fluide, l'écoulement, et enfin « Identité », construit sur le mode du portrait judiciaire en renvoyant vers les recherches actuelles, qui fouillent l'identité profonde de l'humain.

 

18-04-10-2-010.jpg

 

Karine Debouzie vit et travaille à Avignon depuis 2004, mais c'est sa première exposition dans cette ville. Après des études de photographie à l'école nationale d'Arles, elle a commencé à mettre en scène ses photographies, puis les installations sont devenues le centre de son travail et sont sorties en extérieur. Elles prennent ici un nouveau rapport à l'espace et elles se télescopent et se répondent dans ce local exigu. Elles nous renvoient à ce corps qui est tout à la fois enveloppe et rapport au monde extérieur. L'intérieur prend forme et matière, pour devenir entité, dans toute la violence de son existence dévoilée.


18-04-10-2-009.jpg


Galerie Tampopo, rue du Chapeau Rouge – Avignon – les samedis et dimanches

de 10h à 12h et de 14h à 16 h. ; et sur rendez-vous.

Partager cet article
Repost0
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 10:18

 

30-03-10-043.jpg

 

Ce ne sont pas moins de 12 classes du CP au collège , de 8 écoles d'Avignon et Montfavet , qui ont eu l'opportunité de découvrir "Trajectoires" ainsi que notre conteuse de choc Monique Lefebvre.
Monique a cherché tout l'hiver , des contes et des histoires du monde entier, susceptibles d'entrer en résonance avec l'œuvre onirique de Daniel Grobet, le  génial sculpteur de "Trajectoires".
Ces rendez-vous magiques  avec notre "forgeronne des mots" enchantèrent petits et grands ...
Le temps était  suspendu  aux lèvres de la conteuse.


Elisabeth

 

contes-du-04-04-10.jpg

 

Monique raconte aussi pour les adultes et le dimanche 4 avril, elle nous a fait le superbe cadeau de plusieurs contes.   L'homme et son ombre était au cœur de ces histoires sur la destinée humaine.  La Grande magicienne de Daniel Grobet sculptait l'espace de sa silhouette, apportant sa part de mystère.

Françoise

Partager cet article
Repost0
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 22:54

L'exposition Trajectoires s'est terminée en apothéose par le concert "Du soir au matin" du nom de l'une des compositions de Thierry Cuelfucci. Une initiative de Daniel et Birgit Grobet.

Une affluence record, le concert a affiché complet et tout le monde n'a pas pu entrer,



Concert du 05 04 10 008

 

flyer 2

  

 

 

éclats du concert

 

Des oeuvres choisies pour répondre à celles de Daniel Grobet, l'équilibre musical répondant à celui des sculptures.

Un grand moment, merci aux artistes qui nous l'ont offert.

Partager cet article
Repost0
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 09:51

 

 

Les mobiles de Daniel GROBET sont semblables à la Vie.

Stables, aux formes variées , ils semblent attendre...
Attendre le vent, l'eau, la lumière, l'intervention de l'Homme.

Puis l'énergie habite enfin le mobile,
Comme la Princesse que l'on réveille d'un profond sommeil,
en lents mouvements il se déploie, se rétracte, se balance, danse, se fait calligraphie sur les murs.
Le mobile devient conte,
Il raconte des histoires de rencontres, de grâce, de sérénité, de temps.

Lui qui est mouvement,laisse le photographe saisir la multitude de ses instants,
et pendant ce temps, joue avec les ombres, les nuages, l'horizon.
Il espère la venue d'un oiseau, d'un chat, de mains,
Il vit, vibre et sa surface brille dans les rais du soleil.

Mais lentement, à nouveau, privé d'énergie, le mobile retrouve sa position initiale, dans le silence...

Jusqu'à quand ?

22 Mars 006a

SabineToulas

Partager cet article
Repost0
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 18:33

contes-005.jpg

Elisabeth fait visiter l'exposition de Daniel Grobet aux enfants des écoles :leur raconter les oeuvres, dire le parcours de l'artiste.

contes-023.jpg

Pour ouvrir un autre possible, Monique Lefebvre dit des contes.

Le pays des contes a de tous les temps été celui des enfants, et ici, ils prennent le même chemin que les sculptures pour faire entrer un peu d'imaginaire dans la réalité.


CIMG5703.JPG

Raconter la vie autrement, lui donner d'autres images, le temps d'un instant suspendu sur le souffle de la conteuse.


Monique-raconte.jpg

 

Initier les enfants à l’art contemporain : les sensibiliser, leur donner des clés …C'est l'un des objectifs de la MAC'A, et les grandes expositions annuelles en sont l'occasion privilégiée.

 


Partager cet article
Repost0
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 18:15

L'arbre à œufs, à l'origine Daniel Grobet l'a conçu pour une collectionneuse d'œufs.

 

24-03-10-013.jpg

 

Et il intrigue cet arbre, ainsi que la poule que l'on peut voir à la base de son tronc.


Il est conçu pour s'animer lui aussi. Un œuf d'autruche évidé doit recevoir du sable, ainsi alourdi, l'arbre penche sa ramure. Peu à peu le sable s'écoule, et l'arbre s'agite lentement. En montant l'un des reposoirs à œuf vient caresser la poule. Surprise, elle bascule et pond un œuf de métal.

 

11 03 10 037

 

 

Si vous souhaitez savoir comment il fonctionne,  n'hésitez pas, lorsque vous visitez l'exposition, pour savoir comment l'arbre bouge, vous pouvez demander une démonstration manuelle à l'artiste, il est présent le mercredi, le samedi et le dimanche après-midi... En l'absence de l'artiste les personnes de l'association,  vous expliqueront...

 

Partager cet article
Repost0
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 08:30

Dimanche 21 mars, Christine Lacombe a improvisé au milieu des sculptures de Daniel Grobet,

Christine Lacombe

 

Debussy pour charmer les sœurs siamoises


DSC09716

 

 et flûte basse en résonance avec l'allongement de Nestor.


La flûte et ses notes métalliques répondait parfaitement au balancement des statues, dans l'accoustique idéale de la salle du rez de chaussée du Cloître Saint Louis.
Une belle expérience, à renouveller.

Partager cet article
Repost0
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 08:51

Dans l'esprit des objets introuvables de Carelman et d'Oulipo (la référence est affichée), les objets rêvés de Régine Lathus et Franck Sotelo, apportent l'insolite et juste ce qu'il faut de décalage par rapport à notre quotidien souvent tristounet.

Créés sur des jeux de mots, 365 objets, un par jour, dont certains sont encore en cours de réalisation. L'exposition à la Médiathèque Ceccano, rue Laboureur à Avignon, présente 80 de ces objets,

depuis le château de fables,

13-03-10-001.jpg

jusqu'à l'arrêt aux pages, en passant par autant de haltes hilarantes et poétiques.

 

13-03-10.jpg

Les deux artistes devant le seiche serviette (pas encore né).

 

09-03-10-003.jpg


"Un art toujours foisonnant et jubilatoire", à déguster tous les jours, sauf le dimanche, de 12h30 à 18 heures et de 10 heures à 18 heures les mercredi et samedi. Jusqu'au 27 mars 2010.

Un site pour les retrouver :

www.33fevrier.com


Partager cet article
Repost0