Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 19:17

frise

     

Le rendez-vous annuel au cloître Saint Louis en 2014 : Image par images

 

L’exposition annuelle vise à mettre à l’honneur des artistes qui revêtent un caractère innovant, original et contemporain et à créer une rencontre avec le public. Cette année le choix de l’association se porte sur un artiste particulièrement singulier, d’une part dans son médium artistique, l’animation, d’autre part dans son inspiration : Sébastien Fau à qui la MAC’A a donné carte blanche pour une exposition monographique : Image par images.

Le comité de sélection a particulièrement apprécié la qualité de sa pratique artistique mais a également été conquis par le caractère tout à fait « artisanal » de son travail ; Sébastien Fau n’utilise pas l’outil numérique pour créer des images mais les techniques traditionnelles de dessin, peinture, collage, sculptures, alors que dans son domaine, le recours à la technologie numérique est généralisé. La grande vitalité et le caractère « pluriel » de l’artiste a conduit l’association à envisager une exposition personnelle. L’édition 2014 sera donc une exposition rétrospective dont fera partie : Rendre le souffle, œuvre récemment acquise par la commune de résidence de l’artiste, Rochefort du Gard, dans le cadre du 1% artistique


Untitled-2.jpgImages extraites du film d'animation "Rendre le souffle"

 

Sébastien Fau un artiste protéiforme entre la technologie et la plume

 

Sébastien Fau est un artiste protéiforme dont le terrain de jeu est infini. Pétri de créativité, son parcours l’a naturellement dirigé vers les arts plastiques. Après une formation aux Arts Décoratifs de Strasbourg, il a fait les Beaux Arts à Saint Étienne, Marseille et Bristol. Il a commencé par la peinture et le dessin, cependant il lui manquait une dimension pour s’exprimer. Il s’est alors tourné vers l’animation et semble avoir trouvé sa voie dans les images animées. D’une originalité et d’un talent certains, Sébastien Fau a rapidement percé dans le métier et travaille sur des productions d’envergure durant lesquelles il apprend beaucoup des rencontres avec les professionnels de la télévision et des médias.

 

Le stop motion

 

Sébastien Fau utilise la technique du dessin animé (stop motion) pour insuffler le mouvement à ses œuvres et leur donner une vie propre à travers ses films.

 

"Le plus ancien film d’animation en volume connu est Les allumettes animées d’Émile Cohl en 1908 ;

 

Parmi les films récents plus connus du grand public utilisant ces techniques, on peut citer Le sens de la vie pour 9 dollars 99 de Tatia Rosenthal, Les Noces funèbres de Tim Burton. L’animation en volume ou animation image par image (stop motion et go motion) est une technique d’animation permettant de créer un mouvement à partir d’objets immobiles.

 

Le concept est proche de celui du dessin animé : une scène (en général constituée d’objets) est filmée à l’aide d’une caméra capable de ne prendre qu’une seule image à la fois (c’est une photographie sur pellicule de film). Entre chaque image, les objets de la scène sont légèrement déplacés. Lorsque le film est projeté à une vitesse normale, la scène semble animée. On bouge un peu le sujet lors de la prise de vue, dans la direction du mouvement que l’on veut représenter : c’est le go motion." Wikipédia

 

De nos jours, cette technique a tendance à être remplacée par l’animation 3 D parce qu’elle est très contraignante. Sébastien Fau reproche à la 3 D sa froideur et ne travaille que par la technique image par image à partir d’œuvres plastiques.

 


Capture_00028-1.JPGImage extraite de du Film d'animation "Look up" Clip du Peuple de l'Herbe

 

 

De l’œuvre plastique au film à l’œuvre plastique : l’exposition Image par images

 

Dans sa pratique habituelle de l’animation, l’artiste crée des dessins, peintures ou sculptures qui servent de supports aux films. La technique utilisée implique la destruction de l’œuvre plastique à des fins audiovisuelles. C’est ce processus fatal que l’artiste tente d’enrayer et c’est bien le propos de cette exposition: offrir au regard à la fois des films d’animation et des œuvres plastiques, non pas comme des outils servant de décors aux films mais plutôt comme un prolongement de l’œuvre audiovisuelle, à moins que le film soit le prolongement des œuvres plastiques.

 


sculpture-totem.jpg

Sculptures bois et verre dans l'atelier de l'artiste

 

 

Au cœur du processus de création

 

Résolument passionné par l’art, Sébastien Fau accorde beaucoup d’importance au partage et à la médiation et cet élément a également été déterminant dans le choix de la MAC’A. En effet, le plasticien-réalisateur a animé plusieurs ateliers notamment au château d’Espeyran ou il était invité à travailler avec des jeunes en 2013. Durant l’exposition à St Louis, il animera plusieurs ateliers de pratique de l’animation et des visites guidées de l’ exposition. Des ateliers ludiques ponctueront la découverte de l’exposition car pour l’artiste l’art ne se prend pas au sérieux et la création est partout.


  Photos de l'artiste

Partager cet article

Repost0
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 10:48

En ce début d'année l'association vous présente ses meilleurs voeux et annonce un pré-programme : 

 

L'exposition 2014 se prépare. Son titre : « Image par Images».

Il s'agit d'une exposition rétrospective de l'artiste Sébastien FAU (films d'animation, œuvres plastiques, dessins). http://www.sebastien-fau.com

  Expo-2014.jpg

 

L’assemblée générale de la Mac’a se déroulera le jeudi 20 mars à 18 heures au Cloître St Louis. Toujours à l’écoute de vos questions et suggestions nous vous y attendons nombreux et comptons sur vous pour renforcer l’équipe en place.

 

Le-Clo-tre-Saint-Louis.jpg

Exposition du 1er au 30 mars 2014

Vernissage le samedi 1er mars   à partir de 18 heures

Espace Saint Louis  - Rue du Portail Boquier - Avignon

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 09:41

 

 

Pour la deuxième année la MAC'A  a organisé des portes ouvertes des ateliers d'artistes d'Avignon, le samedi 23 et le dimanche 24 novembre 2013. Un froid glacial accompagné d'un violent mistral (90 à 100 k/h) a refroidi l'enthousiasme de la première édition.

 

Visuel-par-Pietro-Migliaccio.jpg

Projet de visuel pour 2013 par Pietro Migliaccio

 

Beaucoup d'ateliers ouvraient leurs portes cette année, 25 artistes nouveaux, 36 ateliers contre 26 en 2012 , 31 lieux contre 23. Si l'offre était intéressante pour le public, c'était certain que pour les artistes cela voulait dire que la fréquentation serait très inégale.  La fracture s'est faite entre les ateliers de l'intra-muros et ceux de l'extérieur, plus qu'entre ceux qui avaient déjà ouvert en 2012 et les nouveaux.

Contrairement à ce que l'on pouvait envisager certains artistes qui ouvraient sur rendez-vous  ont reçu des visites –   deux en ont même eu plus que certains ateliers qui ont ouvert les deux jours.

 

Pascale Breysse

Visuel par Pascale Breysse qui ouvrait sur rendez-vous

 


Si certains artistes ont été déçus par le manque d'affluence, la qualité des échanges, est venue, heureusement, compenser cette impression en demi-teinte.

 

En images, quelque uns des ateliers qui ouvraient les 23 et 24 novembre 2013,

AAA 2013 1

 

AAA 2013 2


AAA 2013 3

 

AAA 2013 4

 

AAA 2013 5

 

A noter que certains de ces ateliers ont reçu très peu de visites... D'autres jusqu'à 200 durant le week-end.

 

1463970_554755841279287_805127442_n.jpgPhotographie de "Vesta" invité par NatiNath

Ateliers du Rhône

 

AAA-2013--6-G.Gioana.jpg

 

 

L'accueil des artistes, cette année encore a été  largement salué. La plupart se sont réellement investis, d'autres ont eu des soucis de santé qui les ont soit empêché d'ouvrir, soit obligé de fermer temporairement. Comme dans la communication, il ne s'agit que de détails que l'on peut parfaire pour que les éditions futures soient encore plus  l'occasion de belles rencontres.

 

Françoise Dumon - coordonnatrice du projet pour la MAC'A en 2012 et 2013.

Partager cet article

Repost0
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 17:35

 

La sortie organisée par la MAC'A le samedi 9 novembre a débuté par le Musée Cantini et la visite de la rétrospective consacrée au sculpteur CESAR - jusqu'au 16 mars  2014

 

 

09-11--2013-008.jpg


Une retrospective concentrée sur trois salles, mais qui a le mérite de présenter toutes les facettes de l'œuvre de cet artiste qui a marqué le XXe siècle tant par ses réalisations que pour ses performances.

 

 

La journée s'est poursuivie au MuCEM, histoire de profiter du beau temps,

 

09-11--2013-057.jpg

 

pour admirer l'architecture due à  Rudy Ricciotti - dont nous avions déjà visité le "Pavillon noir" à Aix en Provence. 

 

2013-11-10-Jany.jpg

 

Un temps idéal pour admirer le jeu des ombres et de la lumière.

Partager cet article

Repost0
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 14:24

Le 12 octobre, un petit groupe constitué des fidèles des sorties organisées par la MAC'A a été invité dans l'atelier de Gabriel Sobin. Cet artiste,installé à Lacoste, a exposé plusieurs de ses sculptures dans l'ancien archevêché d'Avignon, dans le cadre de l'exposition annuelle organisée par le Conseil Général de Vaucluse.

 

 

20 08 2013 037

 

Capture d'écran du film projeté dans l'exposition et qui montre l'atelier de l'artiste.

 

En effet, c'est en extérieur que Gabriel Sobin travaille les pierres qu'il sélectionne de manière rigoureuse, tant pour leur caractère unique, voire précieux, que pour leur pouvoir évocateur.

 

12-10-2013-018.jpg

 

Les pierres,

 

 

outils.jpg

 

Outils et fragments.

 

L'atelier à ciel ouvert, à cause de la poussière fine qui recouvre tout, est à l'image de la quête de l'artiste, retrouver dans l'éternité de la pierre la sagesse et la richesse des civilisations immuables, comme celle de l'Egypte ancienne. 

 

12-10-2013-020.jpg

 

 

Mais ce qui facine aussi Gabriel Sobin c'est le mouvement arrêté dans la pierre,

 

20-08-2013-015.jpg

 

 

ou mieux encore imprimé à la pierre, lorsque le vent se prend dans ses éoliennes ,

  Eolienne-onyx.jpg

 

 

Une quête et un travail d'une rare densité comme ces pierres nobles qui se jouent de la lumière, de leur force d'inertie pour faire oublier leur pesanteur et rejoindre l'idée que nous nous faisons de la plume, l'autre centre d'intérêt de Gabriel Sobin qui moule la cire pour créer les plumes du phénix, dans la chaleur de l'atelier, lorsque le temps ne permet pas le travail en extérieur.

 

20-08-2013-029.jpg 

 

Photographies prises lors de l'exposition "Aube et Crépuscule"

voir l'article ICI

 

 

 

Poursuite de l'oeuvre de Gabriel Sobin à la galerie DNR de l'Isle sur la Sorgue où il expose avec sa soeur, Esther, autour du thème de l'eau, ICI , jusqu'au 31 décembre 2013

 

 

12-10-2013-073.jpg

 

 


Le site de Gabriel Sobin : http://www.gabrielsobin.com/fr

 


Partager cet article

Repost0
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 13:57

 

Du 6 au 21 septembre 2013 s'est tenue une exposition consacrée à l'ancienne prison d'Avignon, autour des photographies de Geneviève Gleize et la mise en musique de Jean-Cohen Solal, dans une mise en scène visuelle de Violette Cros.

 

08-09-2013-029.jpg

 

Les portes des cellules s'organisaient en espace clos dans lequel on pouvait pénétrer.

 

08-09-2013-033.jpg

 

Traces, graffitis, rouille et marques du temps, fidèlement photographiés par Geneviève Gleize. Le regard de l'artiste, habituée des lieux abandonnés par l'homme mais qui gardent encore son empreinte, a su restituer l'ambiance de ce lieu hors normes, la mise en espace et en lumière,  ainsi que la bande son, plongeaient le visiteur dans l'univers carcéral.

Une exposition exceptionnelle de par la qualité des oeuvres et de la mise en espace.

 

02-09-2013-009.jpg

 

Les deux artistes

 

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 19:04

 

 

Du 6 septembre au 31 octobre 2013, l'avignonnais Xavier Spatafora investira l'espace de la Maison LPasse design, à Beaucaire créée par le menuisier créateur Laurent Passe. Ce rendez-vous prendra la forme, non pas d'une galerie, mais d'un lieu de vie éphémère.

L'occasion d'une plongée dans son univers artistique, constitué d'un ensemble de strates aux caractères distincts.

 

Formé à l’École d'Art d'Avignon, Xavier Spatafora, travailleur insatiable, révèle les formes et les émotions avec une étonnante poésie : «Être artiste, c'est avant tout une question de regard». C'est ainsi qu'il a commencé à s’intéresser à un matériau original qui est devenu sa matière première de prédilection: les murs d'affiches, arrachés aux panneaux publicitaires, qui forment une matière aux qualités plastiques indéniables. Pour l'artiste ce matériau présente également un riche contenu sémantique qui fait écho à sa démarche artistique sur le temps : «Ce qui m’intéresse dans le matériau, au delà de ses qualités plastiques, c'est le fait qu'il soit le produit d'un travail de collages successifs par les poseurs d'affiches et qu'il soit une sorte de carottage du temps, témoignage chronologique de la vie de la société, un événement nouveau recouvrant le plus ancien».

 

Xavier-Spatafora-23-01-2010.jpg

 

Inspiré par la douceur pastel de cette peau de papier, Xavier Spatafora a réalisé une série de dessins, visions fantomatiques rendues sensibles par l'artiste, dans le magma des couches successives. Il dessine exclusivement au moyen d'un stylo Bic® cristal noir. Un outil banal pour faire apparaître ce qui tend à disparaître : les animaux, le travail des mains de l'homme et de l'artiste.

 

Cette notion de stratification se retrouve également dans sa peinture. Grâce à une technique d'empreinte, l'artiste fait naître des formes et des couleurs profondes ; chaque couche, plus ou moins poreuse, occulte ou révèle la précédente. Les formes abstraites rendues visibles renvoient à des émotions collectives et inconscientes. Ces peintures sont conçues pour être le support d'une observation hypnotique, comme devant une flamme réconfortante.

 

25 04 2013 015

 

 

P1010685Xavier Spatafora continue de conter les couches

sédimentaires du papier; libéré de toute figuration, l'artiste explore les notions de limite et de territoires à travers les qualités intrinsèques du support.

Il devient cartographe et s'emploie à cerner ces paysages imaginaires.

Jouant des reliefs de la superposition de ce matériau, par définition plat, il rend le volume au papier ; les strates deviennent une écorce, les territoires évoquent des cernes concentriques comme si le papier se souvenait de l'arbre.

 

 

Photo Xavier Spatafora

Et le dessinateur devient sculpteur.

 

Débordant de projets, Xavier Spatafora a commencé un nouveau travail d’œuvre/objet et la poésie du quotidien...à découvrir prochainement. 

 

L'exposition née de la collaboration avec Laurent Passe, donnera à voir un  point de convergence des deux sensibilités, différentes mais néanmoins en connexion.

 

P1010682

 

Photo Xavier Spatafora

 

La Maison LPasse Design – Showroom & Boutique

21 quai de la Paix – 30 300 BEAUCAIRE (France)

T. +33 (0)6 61 70 67 03

F. +33 (0)9 72 25 92 74

Horaire d’ouverture du 6 septembre au 31 octobre 2013
Tous les jours de 10h à 12h et de 15h à 18h – Fermé les mercredis et dimanches.

Texte A.Narcisi

Partager cet article

Repost0
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 18:49

 

Dans le cadre de son exposition annuelle, le Conseil Général de Vaucluse invite, jusqu'au 29 septembre,  deux sculpteurs vauclusiens , Béatrice Arthus-Bertrand dans la cour de la chapelle Saint-Charles, avec son œuvre "Forets", bois noirci à l'encre de chine,

 

28 08 2013 011

et Gabriel Sobin dans la cour de l'Archevêché avec plusieurs œuvres,

 

20 08 2013 021

 

dont "Amandier""gisant lumineux" qui prend pour modèle le tronc de l'arbre, "avant sa décomposition l’amandier mort révèle son troc évidé, et laisse ainsi entrevoir son âme". Gabriel Sobin présente ainsi son travail  dans le dépliant  de l'exposition. 

 

Ces deux oeuvres  "phares" de l'exposition font l'objet d'une vidéo présentée dans la  salle de conférence de l'ancien archevêché qui regroupe des sculptures des deux artistes.

 

 

28-08-2013-014.jpg

 

 

Bruno Portet du service Culture du Conseil Général et Grabiel Sobin ont reçu les adhérents de la MAC'A pour une très intéressante visite commentée de cette exposition à la fin du mois de juillet,

 

visite

 

Les deux artistes que leurs œuvres semblent opposer, le titre de l'exposition y fait référence, se rejoignent sur le choix de matériaux naturels qu'ils revisitent, le goût de la gageure, n'hésitant pas à affronter ces matériaux, la difficulté du travail de sculpture.  Là où Béatrice Arthus Bertrand parle de "choc du toucher" et si les couleurs sombres et profondes disent la sensualité et l'énergie ; Gabriel Sobin apprivoise les pierres les plus nobles, des pierres qui déjà en elles-mêmes ont une histoire, pour les polir à les faire lumière, mouvement .

 

20-08-2013-049.jpg

 

Chapelle Saint-Charles, dans la rue du même nom,

cour de l'Archevêché, rue d'Annanelle, Avignon,

jusqu'au  29 septembre 2013 - entrée libre.

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 14:44

En marge des festivals IN et OFF, les artistes plasticiens avignonnais vous donnent rendez vous tout au long du mois de juillet, voire plus...

Dans l'ordre alphabétique :

 

 

les artistes de l'ACA – Atelier coopératif artistique

9 rue de la Pépinière - Avignon

exposent durant le festival off - expositions et performances -

dans la cour de l'école Pouzaraque – rue du même nom

et à Monclar dans la cour de l'école primaire et le parvis de la Maison pour Tous

 


Claire-Beillard.jpg

Claire Beillard 

expose tout le mois de juillet 2013 à la

Galerie du Parcours de l'art 69 rue Bonneterie à Avignon

 

 

 

 

02-07-2013-008.jpg

 

 

 

 

 

Martine Belay Benoit

“LANGUES DE TERRE” exposition au 23 place des Carmes pendant le festival du 2 au 26 juillet, ouverte tous les après-midi  de 16h à 20h.

 

 

 

 

 

 

 

affiche-expo.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Elisabeth Beraud Hirshi

Librairie les Genets d'Or – rue Joseph Vernet – Avignon

Juillet – août : exposition « Réflections »

 

 

 

 

 

 

 

Géraldine Chapelle

  photographe et plasticienne

« Une histoire  en mouvement» exposition permanente

Atelier galerie, 24 rue des Teinturiers – 06 21 39 85 18


 

05--07-2013-010.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Boris Danilof

« Gens d'Avignon et d'ailleurs » 1er au 31 juillet

2 rue Grande Monnaie Avignon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Veronique-Dominici.JPG

 

 

 

 

 

Véronique Dominici

Ouverture de l'atelier durant le festival :

Atelier Curiosités 3, bis ave Pierre Sémard

et elle expose à la Galerie "Camille et les autres"

28 bis, rue Thiers

ainsi que Franck Guarinos

et Catherine Duchêne

 

 

Catherine Duchêne

4, impasse Gambetta - Avignon

du 1er au 31 juillet sur rendez-vous au 06 23 99 02 64

 


 

07--07-2013-001.jpg

 

 

  Philippe Formet 

Atelier ouvert – 12bis rue d'Amphoux

1er juillet au 30 septembre 

Et tout le mois de juillet, exposition aux

Halles d'Avignon,

avec Naséha Ben Khaled, Perle Velkey, André Vincent

de l’association « ARTESIENS »

 

 

 

 

Kseniya Kravtsova 

Exposition « Amour sans titre » 15 juin – 15 août

atelier -galerie 3 rue Roquille Avignon - 06 42 15 59 70

 

 

 

Agnès Lévy M

Expose en juillet et en septembre à l'Ami Voyage en cie 5 rue prévôt 84000 Avignon 0490874151

et ouvre son atelier au 43 bvd Capdevila 84000 Avignon - 06 80 16 56 83

 

 

MAYA-437B.jpg

 

 

 

 

MAYA EXPOSITION Peinture/collage
Du 11 au 22 juillet 2013 de 15h à 19h

Fermé le 14 juillet

    et sur rendez-vous toute l'année

4, rue Carnot - 84000 Avignon 3ème étage droite

Tél. 06 63 56 05 57

 maya.avignon@yahoo.

www.maya-avignon.fr

 

 

 

 

 

Véronique Prenant

Boutique Atelier "Les Coléoptères"

3 rue campane - 84000 Avignon

 

 

Les artistes plasticiens d'Avignon et alentours vous accueillent aussi sur rendez-vous toute l'année, un annuaire est en cours de réalisation sur le site:

www.avignonateliersartistes.org

FD

Partager cet article

Repost0
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 08:58

30-05-2013-010.jpg

Le cloître de la collégiale avec en premier plan

une estampe de Donmique Heraud

 

Le cloître de la collégiale de Villeneuve lès Avignon accueille une très belle exposition d'estampes contemporaines pour la première fête organisée en France.  Cette exposition a été conçue conjointement par Dominique Heraud, artiste Villeneuvois, et la mairie de Villeneuve les Avignon.

Les artistes invités pour cette première édition, sont : Jean-Claude Picard, Bouchaïd Maoual, Jean Coulon, Jocelyne Louckx, Dominique Juchault-Manley, Vincent Dezeuze,Jean-Pierre Lipit,Laurent Nicolaï et Dominique Heraud.

 

30-05-2013-003.jpgDeux des espampes de Vincent Dezeuze 

 

L'exposition se poursuit à la médiathèque Saint Pons avec des publications et des oeuvres de plus petit format de chacun des artistes invités.

 

30-05-2013-013.jpg

 

Jusqu'au 2 juin 2013,

cloître de la collégiale de 10h à 12h30 et de 14h à 18 heures

médiathèque - place Saint-Pons  : Mardi 14h - 18h ; Mercredi 10h - 13h et 14h - 18h ; Jeudi 9h - 13h ;  Vendredi 14h - 18h ; Samedi 10h - 13h et 14h - 18h.  Fermeture les dimanche et lundi.

 

 

photo 4

 

Rencontre du groupe de la MAC'A,

de droite à gauche, Robert Miollan, Elise Bastide et Françoise Dumon,

avec Mme Dominique Heraud, devant les estampes de Jean Coulon.

 

FD.31 05 2013

 

Dernière minute : le vent violent a eu raison de l'exposition dans le cloître et les estampes ont été décrochées vendredi.

Partager cet article

Repost0