Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 09:00

"La MAC'A, en collaboration avec les galeries d'art contemporain Annie Lagier, à l'Isle sur la Sorgue, et Martagon, à Malaucène, a choisi 23 artistes plasticiens dont les pratiques diverses, au sein de l'art actuel, oscillent de la figuration à l'abstraction autour du dessin, et plus précisément en pointant une relation à la ligne."

 

Extrait du dossier de presse, consultable ici :

Dossier de presse de l'exposition "En espace  - En surface"

 

 

Du 4 au 27 mars 2011, l'exposition présentera dans le cadre du Cloître Saint Louis, à Avignon, des oeuvres de :

 

 

Curt Asker / Isa Barbier / Michel Barjol / Martin Caminiti / Christine Crozat / René Guiffrey / Frédéric Guinot / Michel Houssin / Lina Jabbour / Sandra D.Lecoq / Guy le Meaux / Franck Lestard / Sylvie Maurice / Danièle Orcier / Anne-Marie Pécheur / Didier Petit / Ētienne Pressager / Pascal Simonet / Xavier Spatafora / Marie-Pierre Thiébaut / Christian Valverde / Claude Viallat  / Mâkhi Xénakis

 

  Xavier-Spatafora-23-01-2010.jpg

 

Xavier Spatafora - photographie de la MAC'A,

lors de la visite de son atelier le 23 janvier 2010

 

 

Cloître Saint Louis,

Rue du Portail Boquier

84000 Avignon


Partager cet article
Repost0
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 09:51

 

 

Les mobiles de Daniel GROBET sont semblables à la Vie.

Stables, aux formes variées , ils semblent attendre...
Attendre le vent, l'eau, la lumière, l'intervention de l'Homme.

Puis l'énergie habite enfin le mobile,
Comme la Princesse que l'on réveille d'un profond sommeil,
en lents mouvements il se déploie, se rétracte, se balance, danse, se fait calligraphie sur les murs.
Le mobile devient conte,
Il raconte des histoires de rencontres, de grâce, de sérénité, de temps.

Lui qui est mouvement,laisse le photographe saisir la multitude de ses instants,
et pendant ce temps, joue avec les ombres, les nuages, l'horizon.
Il espère la venue d'un oiseau, d'un chat, de mains,
Il vit, vibre et sa surface brille dans les rais du soleil.

Mais lentement, à nouveau, privé d'énergie, le mobile retrouve sa position initiale, dans le silence...

Jusqu'à quand ?

22 Mars 006a

SabineToulas

Partager cet article
Repost0
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 18:15

L'arbre à œufs, à l'origine Daniel Grobet l'a conçu pour une collectionneuse d'œufs.

 

24-03-10-013.jpg

 

Et il intrigue cet arbre, ainsi que la poule que l'on peut voir à la base de son tronc.


Il est conçu pour s'animer lui aussi. Un œuf d'autruche évidé doit recevoir du sable, ainsi alourdi, l'arbre penche sa ramure. Peu à peu le sable s'écoule, et l'arbre s'agite lentement. En montant l'un des reposoirs à œuf vient caresser la poule. Surprise, elle bascule et pond un œuf de métal.

 

11 03 10 037

 

 

Si vous souhaitez savoir comment il fonctionne,  n'hésitez pas, lorsque vous visitez l'exposition, pour savoir comment l'arbre bouge, vous pouvez demander une démonstration manuelle à l'artiste, il est présent le mercredi, le samedi et le dimanche après-midi... En l'absence de l'artiste les personnes de l'association,  vous expliqueront...

 

Partager cet article
Repost0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 00:46

Un jour avant le vernissage, Daniel Grobet règle encore les équilibres, les derniers ajustements sont indispensables, les équilibres sont précis, mais sensibles, le mouvement les fait vivre, mais il peut aussi les faire chavirer. À force de défier les lois de la pesanteur et de la dynamique, Daniel Grobet se joue de nos certitudes et de nos repères, il nous faut accepter de regarder les choses d'un œil neuf, repenser notre rapport à la matière, le métal ici se fait légèreté, au poids car le volumineux surmonte le frêle, et ce qui devrait être immobile se meut avec une grâce toute aérienne.

 

Le rez de chaussée est consacré à l'œuvre figurative (1988 - 1993), des pièces ludiques, inspirées de numéros de cirque.

2010 Trajectoires Daniel Grobet

 

La grande magicienne

Un grand chandelier, les bougies en brûlant font que la boîte s'ouvre, libérant une boule que la grande main accueillera en bout de course.

11-03-10-023.jpg

 


 

Nestor

11-03-10-034.jpg

 

 

Il tient aussi une boule dans sa main, mais celle-ci est remplie d'eau. En se retournant, l'eau s'écoule et Nestor s'allonge.

 

L'arbre à œufs, tient une place à part par sa fantasmagorie et son air échevelé.

11-03-10-005.jpg

 

« C'est une commande d’une collectionneuse d’œuf qui désirait un présentoir original, laissant au sculpteur toute liberté de composition, jusqu’à découper son tapis pour que le tronc de l’arbre apparaisse comme s’il était planté dans son salon. Sur les branches reposent une centaine d’œufs de toutes sortes et de toutes les couleurs, notamment, un œuf d’autruche, qui contient du sable. En retournant cet œuf percé, le sable s’écoule en libérant du poids. Ainsi, l’arbre se met doucement en mouvement, faisant basculer la poule picorant dessous qui pond à son tour un œuf. » Texte tiré du descriptif de l'exposition, par étage, établi par l'artiste.

11-03-10-037.jpg


Les Sœurs Valentine, Yoko et Yakik, Strapontin, Tandem, le garçon de café , les ombres... sont les noms évocateurs des autres œuvres exposées au rez-de chaussée.

Au second étage : les attrape- feu qui ont fait l'objet d'un autre article ICI

Enfin au premier étage : « sensibles équilibres », qui sont les créations plus récentes, feront l'objet d'un futur article.

 


11 03 10 030

 

Partager cet article
Repost0
11 février 2010 4 11 /02 /février /2010 09:02

La MAC'A exposera,  du 13 mars au 5 avril 2010, le travail de Daniel Grobet, artiste qui vit et travaille dans le Gard, et qui est passionné par l'équilibre, le mouvement, les ombres. La rencontre avec une œuvre de Calder à la Fondation Maeght en 1974, a décidé de sa carrière de sculpteur de mobiles.


Entre 1975 et 1996 Daniel Grobet utilise la combustion de bougies pour donner vie à ses sculptures tout en recherchant des équilibres de plus en plus élaborés.

Les attrape-feu sont nés de cette recherche.


  2010-D.Grobet-Danse.jpg


 

Le mouvement nait de la lumière.

Les bougies en fondant libèrent le poids des bras métalliques,

et la sculpture peu à peu se meut autour d'un axe, les bras s'élèvent, tournent.

Une autre sculpture nait ainsi.

 

2010-D.Grobet-Forge.jpg

 

 


Les attrape-feu seront mis en lumière exclusivement en présence de l'artiste,

les mercredi, samedi et dimanche.

 

Pour plus de détails sur l'exposition, cliquez sur l'affiche :

affiche 2010

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 00:10

Le train spécial du forum européen de la culture s'est arrêté en gare d'Avignon, y aura t-il déposé d'avantage que ses passagers ?

Deux artistes ont accepté de relever le défi : attester de la vie, devrais-je de la survie, d'une expression contemporaine, ici. Gracieusement, sans garanties, juste pour témoigner et être présents.

Que nous disent-ils, que pouvait-on percevoir face à la masse toute de verre et de métal de cet immense bateau renversé qu'est la gare TGV d'Avignon ?

Dans les bassins qui guident le voyageur, Raphaël Mognetti avait disposé ses personnages affolés ou méditatifs.

 


 

Qu'attendent-ils ? Après quoi ou qui courent-ils ?

 


 

L'étrange oiseau le sait peut-être.


Sur le parvis même, Dominique Coutelle avait choisi l'opposition des formes, des matières et des lignes. Dans cet espace où trop souvent l'on court après le temps, les vigies tentaient d'arrêter le voyageur pour diriger son regard plus haut, plus loin.

 

 

 

Une dernière fois se voir, une dernière fois se parler...

 


 

 

 

Accompagner le voyageur celui qui part comme celui qui revient, habiter le monde, n'est-ce pas le rôle de l'art ?

 

FRLD

30 11 2009 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2009 1 09 /11 /novembre /2009 15:50


Dans le cadre du « Forum culture, économie, médias d’Avignon »

la MACA et la SNCF organisent une

 

Exposition d’Art Contemporain à la Gare TGV d’Avignon (sur le parvis et le bassin nord)

 

 


« gare à l’Art »

2009-Gare-a-l-Art.jpg

Du 16 au 29 novembre 2009

 

sculptures de Dominique Coutelle  et Raphaël Mognetti

 


Partager cet article
Repost0
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 18:09

Un très beau témoignage qui nous est parvenu par courriel et que nous publions avec l'accord de l'intéressée :

« J'ai découvert par moi même les œuvres exposées au Cloître Saint-Louis!
Mes préférences vont vers les "barques de l'oubli" suspendues comme des berceaux de silence.
Je suis restée longtemps à les regarder et des idées d'atelier d'écriture me sont venues!!
Je vais peut être entraîner des amis devant ces sculptures d'acier...

J'aime le travail des matières pour le peintre et ses lambeaux de couleurs vives qui affleurent...
Les titres des cartels sont féconds...
Je repense aussi à ses trois soleils noirs!!
C'est vrai qu'on peut citer Anselm Kiefer! »


Catherine Feldman


Photographies F.Dumon


Partager cet article
Repost0
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 09:23



Comme nous, comme beaucoup, vous avez aimé l'affiche de l'exposition "Passages". 

Elle est l'oeuvre d'un jeune créateur : Jerome Cosh.

 

Retrouvez les créations de Jerome Cosh, graphiste - graphic designer -  sur son site :

 

http://www.jeromecosh.com


Partager cet article
Repost0
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 10:30

Dimanche 26 avril 2009, nous démontons l'exposition « Passages » sous une pluie battante.

Cela ajoute encore à nos regrets de voir partir les sculptures d'Odile de Frayssinet,

 

 

 

et les peintures de Fabrice Rebeyrolle.

 

 

 

Une exposition qui s'achève emporte avec elle les rêves de plus d'une année de préparation. Le voyage avec les œuvres, en compagnie des visiteurs, au long des semaines dans ce lieu magique qu'est le Cloître Saint Louis, prend fin.
Alors oui, nous ne voudrions pas la voir nous quitter, nous souhaitons qu'elle puisse refleurir ailleurs cette si belle exposition.

Au revoir et à l'année prochaine...

FRLD

27 04 09

Partager cet article
Repost0