Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 10:19

Dernière des rencontres 'un artiste - une technique" : ce mercredi 27 mars, Vincent Dezeuze a levé le voile sur une technique contemporaine qui questionne beaucoup les visiteurs de l'exposition "IMPRESSION(S)", la cellulogravure.

Il présente cette technique sur le site de la Maison de la Gravure Méditerranée :


 

"Le papier mâché vient de faire son apparition dans le champ des expériences.

La matrice n'est plus une tôle solide ou une planche de bois mais une simple accumulation de papiers collés comme pour les figures de carnaval. Ce matériau à priori fragile et plissé est très résistant à la pression, de plus il révèle toutes les strates cachées de sa confection. La matrice prend vie au fil des encrages et des impressions."

 

Vincent-Dezeuze.jpg

En premier est le gaufrage, ici à gauche le papier simplement humidifié vient prendre la forme des creux de la matrice non encrée (il ne s'agit pas de papier, mais d'une plaque de médium) - ensuite, lorsque la même planche est encrée, on obtient une épreuve qui conjugue gaufrage et image.

La fabrication de matrices à partir de papiers et de cartons collés, ouvre des  possibilités créatives  nombreuses et variées, multipliées par le jeu de l'encrage et de la composition à partir de plusieurs matrices. La pression exercée par la presse permettra au papier d'épouser la moindre les épaisseurs et le papier, paradoxalement, résiste mieux à de fortes pressions que la plaque de métal.

Quoi de mieux pour montrer les possibilités de cette technique que de passer à une démonstration de l'impression à partir de plusieurs matrices en papiers collés, comme celle-ci :

 

27-03-2013-028.jpg

Une fleur en papiers découpés, collés et ici, encrée prête à être imprimée.

 

la-cellulogravure-impression.jpgVincent Dezeuze dépose les matrices sur le plateau de la presse,

puis règle la pression des rouleaux,

 

Cellulogravure-impression-2.jpgEnsuite, après avoir déposé sur les matrices, un papier humidifié,

il actionne les bras pour faire passer le plateau entre les rouleaux,

ensuite, il montre le résultat : l'estampe.

 

Cellulogravure-matrices-et-impression.jpgen haut les matrices sur le plateau de la presse,

en bas le résultat sur le papier, en miroir.

 

Un autre exemple avec ce poisson :

 

Cellulogravure-matrice-et-estampe.jpg

Sur la matrice, en haut, on voit bien grâce à la lumière

les écailles suggérées par des pastilles de papier en épaisseur,

en bas, l'estampe, ses couleurs et ses transparences.

 

 

L'exposition proposait plusieurs oeuvres créées grâce à cette technique dont les résultats sont souvent bluffants.

Voir ici la liste des artistes par étages, et parmi les oeuvres de Vincent Dezeuze :

 

Cocomoulinette-et-Cocomoulin.jpg"Cocomoulinette et Cocomoulin" au premier étage

 

IMPRESSION(S) –   du 1er mars au 1er avril 2013.

Espace Saint Louis - Avignon

La MAC'A expose les artistes de la Maison de la Gravure Méditerranée.


Partager cet article

Repost 0

commentaires