Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 15:10

 Pour connaître les activités proposées durant l'exposition cliquez ci-dessous:
Depliant A5 20ans
par MAC'A

Repost 0
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 08:16

La littérature a accompagné l'exposition, avec les textes choisis par les artistes, ceux choisis par Monique et enfin avec les lectures des "causeuses" (voir l'article ici).

 

Anne Saussois 2e étage centre

 

Voici deux extraits, parmi ceux qui ont marqué les visiteurs. Le premier a été choisi par Anne Saussois et il est extrait de "Espèces d'espaces" de Georges Perec :

 

« Nous nous servons de nos yeux pour voir. Notre champ visuel nous dévoile un espace limité: quelque chose de vaguement rond, qui s'arrête très vite à gauche et à droite, et qui ne descend ni ne monte bien haut. En louchant nous arrivons à voir le bout de notre nez; en levant les yeux, nous voyons qu'il y a un haut, en baissant les yeux, nous voyons qu'il y a un bas; en tournant la tête, dans un sens, puis dans un autre, nous n'arrivons même pas à voir complètement tout ce qu'il y a autour de nous; il faut faire pivoter le corps pour tout à fait voir ce qu'il y avait derrière. Notre regard parcourt l'espace et nous donne l'illusion du relief et de la distance. C'est ainsi que nous construisons l'espace: avec un haut et un bas, une gauche et une droite, un devant et un derrière, un près et un loin. »

 

11-03-2012-005.jpg

 

Le second texte a été choisi par Monique Lefebvre pour les lectures lors de la clôture de l'exposition. Il s'agit de l'esprit d'escalier de Michel Tournier :

 

"Dans la structure imaginaire privilégiée que constitue la maison, Gaston Bachelard attribuait un rôle fondamental au grenier et à la cave. A la maison toute de plain-pied – comme à l’appartement qui en est l'équivalent – il manque une dimension importante, la dimension verticale avec l'acte de monter et de descendre qui lui correspond. Cette dimension verticale, c'est l'escalier qui la matérialise, et plus particulièrement ces deux escaliers antithétiques et complémentaires : celui qui descend à la cave et celui qui monte au grenier, car, notez-le bien, on descend toujours à la cave, et on monte toujours au grenier, bien que la logique la plus élémentaire exige aussi l'opération inverse.

Or, si ces deux escaliers ont en commun un certain mystère et l’inconfort de leur raideur, ils possèdent des qualités bien différentes par ailleurs. Le premier est de pierre, froid, humide, et il fleure la moisissure et la pomme blette. L'autre a la sèche et craquante légèreté du bois. C'est qu'ils anticipent chacun sur les univers où ils mènent ; lieu d'obscurité et de durée épaisse, maturante et vineuse de la cave, ciel enfantin et poussiéreux du grenier où dorment le berceau, la poupée, le livre d'images, le chapeau de paille enrubanné.

Oui, c'est bien cela : l'escalier est anticipation du lieu où il mène, et cette anticipation atteint son degré le plus ardent lorsqu'il monte de la salle du tripot à la chambre de passe et s'emplit des balancements d'une robe outrageusement échancrée et parfumée.

On devrait instituer une société protectrice des escaliers. L'architecture misérabiliste qui les supprime ou les réduit à la portion congrue est déplorable. Les tours gigantesques se condamnent elles-mêmes en rendant inévitables les ascenseurs, ces ludions funèbres, ces cercueils verticaux et électriques. Une vieille loi de l'urbanisme – ou de l'urbanité ? - voulait qu'une volée de marches n’excédât pas le nombre de vingt et un d'un palier à l'autre. C'était la mesure humaine."

 

Les escaliers, même improbables, d'Anne Saussois ont cette dimension.

Repost 0
27 mars 2012 2 27 /03 /mars /2012 19:19

Samedi 24 mars le groupe des causeuses a proposé des lectures autour de l'art,

 

Les causeuses

 

Les textes lus étaient extraits de :


Une Culture, c’est un choix… : citation de Jean Vilar

ABCdaire de l’art contemporain.- Flammarion

Le Prince foudroyé : la vie de Nicolas de Staël / Laurent Greilsamer.- Fayard

Kandinsky.- revue Télérama hors-série

L’Art français de la guerre / Alexis Jenni.- Gallimard.- (Blanche)

Vu de ma chaise : journal d’une gardienne de musée / Anne Eau.- La Cause des livres.- (Emois)

Dubuffet.- Mango.- revue Dada n° 76

Eloge de l’ombre / Junichiro Tanizaki.- Verdier

Quelques pas dans les pas d'un ange / David McNeil.- Gallimard.- (Blanche)

Conversations avec Picasso / Brassaï.- Gallimard

Venise : un voyage intime.- revue Autrement n° 1'

Lettre de Nicolas de Staël à René Char

René Char : faire du chemin avec…- catalogue de l’exposition au Palais des Papes en 1990

Natures mortes : poème / Blaise Cendrars

Pour une autre esthétique / Gao Xingjian.- Flammarion

Il faut un jour mourir satisfait… : citation de Jean Vilar

 

Ce mardi 27 mars 2012, Monique contait pour les enfants des écoles Saint -Roch et La Croisière, comme tous les mardis, jeudis et vendredis.

 

27-03-2012-018.jpg

 

Au milieu des toiles colorées d'Anne Saussois Monique raconte comment les couleurs vinrent aux oiseaux, dans un conte d'Amérique du sud, "les plumes multicolores des oiseaux" . Les enfants préparent les visites et notamment à travers des dessins, comme ceux-ci :

 

 

27-03-2012-027.jpg

 

avant de visiter l'exposition,


27 03 2012 023

 

de dessiner sur place, en présence des oeuvres ; puis d'écouter les contes.


Les dessins ont été exposés pour la dernière journée de contes, pour les adultes et les grand enfants, 


01-04--2012-052.jpg

 

dimanche 1er avril à 16 heures pour la clôture de l'exposition. 

 

 

01-04--2012-018.jpg

 

 

Cet article a été modifié et complété après la clôture de l'exposition "Conversation".

Repost 0
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 21:11

Vendredi 25 mars, Monique contait pour la dernière fois pour les enfants des écoles d'Avignon, parmi les oeuvres exposées à l'espace Saint-Louis,

 

24-03-11-071.jpg

 

les oiseaux du Japon qui se donnent rendez-vous sur le Mont Fuji pour annoncer le retour du printemps,

 

24-03-11-047.jpg

 

et le génie de Tunisie qui se fait bêtement enfermer dans le vase, puis rejeter à la mer,

sans oublier l'avare tombé dans les eaux du Nil,

les contes s'achèvent par une séance de dessin,

 

24-03-11-075.jpg

 

Ainsi s'est achevé le cycle des contes pour les enfants, ce sont au total 13 classes qui sont venues à   l'Espace Saint Louis, visiter l'exposition et écouter les contes de Monique.

Le dimanche 27 mars à 16 heures, Monique a conté pour les plus grands, 


 

27-03-11-029.jpg


27-03-11-014.jpg

 

27-03-11-019.jpg

 

ainsi s'est achevée l'exposition 2011, rendez vous l'année prochaine....

 

PS : retrouvez les artistes sur le document ci-joint ICI

Repost 0
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 09:43

DSC05532.JPG

Rue de la République, non loin du cloître Saint Louis qui accueille l'exposition

 

 

Samedi 12 mars, Jean-Claude Roure,  de la galerie Annier Lagier à l'Isle sur la Sorgue, présente les oeuvres et les artistes exposés à l'Espace Saint Louis :

 

 

12-03-11-011.jpg

  Ici dans la salle du rez-de-chaussée.

 

La MAC'A organise une autre visite guidée, le samedi 19 mars à 16 heures,

                  Espace Saint Louis

                  20, rue du Portail Boquier

                  84000 Avignon

 

Les autres jours, les bénévoles de l'association vous accueilleront et pourront vous donner des pistes pour aborder cette page d'art contemporain qui va de l'abstraction au figuratif. Le rapport à la ligne et à la figure échappe souvent à la surface traditionnelle du papier et chaque artiste présenté ici, ne propose qu'une facette de sa recherche. Pour en savoir plus sur leur travail, un lien a été mis à votre disposition vers des sites internet qui les présentent, dans l'article précédent, ICI, et rendez vous le 19 mars...

Repost 0
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 10:18

 

30-03-10-043.jpg

 

Ce ne sont pas moins de 12 classes du CP au collège , de 8 écoles d'Avignon et Montfavet , qui ont eu l'opportunité de découvrir "Trajectoires" ainsi que notre conteuse de choc Monique Lefebvre.
Monique a cherché tout l'hiver , des contes et des histoires du monde entier, susceptibles d'entrer en résonance avec l'œuvre onirique de Daniel Grobet, le  génial sculpteur de "Trajectoires".
Ces rendez-vous magiques  avec notre "forgeronne des mots" enchantèrent petits et grands ...
Le temps était  suspendu  aux lèvres de la conteuse.


Elisabeth

 

contes-du-04-04-10.jpg

 

Monique raconte aussi pour les adultes et le dimanche 4 avril, elle nous a fait le superbe cadeau de plusieurs contes.   L'homme et son ombre était au cœur de ces histoires sur la destinée humaine.  La Grande magicienne de Daniel Grobet sculptait l'espace de sa silhouette, apportant sa part de mystère.

Françoise

Repost 0
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 22:54

L'exposition Trajectoires s'est terminée en apothéose par le concert "Du soir au matin" du nom de l'une des compositions de Thierry Cuelfucci. Une initiative de Daniel et Birgit Grobet.

Une affluence record, le concert a affiché complet et tout le monde n'a pas pu entrer,



Concert du 05 04 10 008

 

flyer 2

  

 

 

éclats du concert

 

Des oeuvres choisies pour répondre à celles de Daniel Grobet, l'équilibre musical répondant à celui des sculptures.

Un grand moment, merci aux artistes qui nous l'ont offert.

Repost 0
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 18:33

contes-005.jpg

Elisabeth fait visiter l'exposition de Daniel Grobet aux enfants des écoles :leur raconter les oeuvres, dire le parcours de l'artiste.

contes-023.jpg

Pour ouvrir un autre possible, Monique Lefebvre dit des contes.

Le pays des contes a de tous les temps été celui des enfants, et ici, ils prennent le même chemin que les sculptures pour faire entrer un peu d'imaginaire dans la réalité.


CIMG5703.JPG

Raconter la vie autrement, lui donner d'autres images, le temps d'un instant suspendu sur le souffle de la conteuse.


Monique-raconte.jpg

 

Initier les enfants à l’art contemporain : les sensibiliser, leur donner des clés …C'est l'un des objectifs de la MAC'A, et les grandes expositions annuelles en sont l'occasion privilégiée.

 


Repost 0
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 08:30

Dimanche 21 mars, Christine Lacombe a improvisé au milieu des sculptures de Daniel Grobet,

Christine Lacombe

 

Debussy pour charmer les sœurs siamoises


DSC09716

 

 et flûte basse en résonance avec l'allongement de Nestor.


La flûte et ses notes métalliques répondait parfaitement au balancement des statues, dans l'accoustique idéale de la salle du rez de chaussée du Cloître Saint Louis.
Une belle expérience, à renouveller.

Repost 0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 15:49

"Dans la salle des totems, on a vu Traverse.



 

Certains pensent que c’est une cabine d’essayage de la Préhistoire…

 

C’est sûrement là que les hommes préhistoriques se changeaient avant d’aller à la chasse !

 


 

C’est dans cette cabine faite de paille, de boue, de brindilles et d’autres matériaux naturels que les hommes préhistoriques essayaient leur nouvelle peau de bête.

 

Le temps a passé, passé à toute vitesse.

 

La cabine s’est usée, usée, tellement qu’aujourd’hui, au Cloître Saint Louis, elle est pleine de trous !!"

 


Hugo, Malika, Emmanuel et Jeanne
Élèves de l'école Saint-Ruf - Avignon
"Traverse" une oeuvre d'Odile de Frayssinet - Exposition "Passages"2009

 

Repost 0